Classe de mer 2018 : des adieux émouvants...

Classe de mer 2018 : des adieux émouvants...
Samedi 11/08/2018 :: Communiqué

Ça y est, ils sont bien rentrés chez eux ! Partis de Tivat vers 10h vendredi matin, les 40 enfants de la septième classe de mer de Solidarité Kosovo sont arrivés chez eux dans la soirée, venant ainsi clore une semaine riche en émotions.

On s'est dit adieu jeudi soir après le dîner, après une dernière belle journée de baignades et de jeux. Réunis dans la cour de l'hôtel, les enfants ont d'abord écouté Boban, professeur d'art plastique et membre de l'équipe, faire le bilan d'une semaine de jeux : classement par équipes, prix spéciaux individuels et prix du concours de dessin ont tous été applaudis avec enthousiasme. Chaque enfant a ensuite reçu un cadeau de la part de l'association, un jouet qui viendra rejoindre les foyers de ces enfants qui comptent parmi les plus pauvres du Kosovo.

L'émotion devint plus vive quand certains des enfants s'avancèrent au-devant du groupe pour lire les textes qu'ils avaient préparés dans l'après-midi pour remercier l'équipe d'accompagnement, Arnaud et les soutiens français de Solidarité Kosovo. Certains très courts, d'autres plus développés, tous pleins de ces envolées lyriques que la langue serbe autorise bien mieux que le français. Lancés d'une voix tremblante ou plus posément, selon les caractères et l'émotivité de leurs auteurs, tous ont provoqué une pluie d'applaudissement... et déjà quelques larmes.

Puis Arnaud pris la parole pour remercier tout le monde pour cette magnifique semaine et souhaiter à tous un bon retour à la maison, mais d'abord une belle dernière soirée de vacances. C'est à ces mots que l'émotion a brisé les digues qui la retenaient encore, et l'on vit tous ces enfants qui une semaine plus tôt ne se connaissaient pas se serrer dans les bras, s'embrasser, se réconforter mutuellement.

On vit une jeune fille, des plus âgées, courir de l'un à l'autre pour, avec le même grand sourire dont elle ne s'était pas départi pendant le séjour, trouver le mot juste pour faire naître un sourire au milieu des larmes. (Elle avouera le lendemain matin à un membre de l'équipe avoir longuement pleuré à son tour une fois dans chambre : "Devant les petits, j'ai pensé qu'il fallait que je me retienne...", dit-elle simplement.) On vit aussi ce grand gaillard ayant pris, tout le séjour, son rôle de presque grand-frère à cœur, s'écarter soudain du groupe en pleines effusions pour aller s'effondrer sur une chaise longue au bord de la piscine, incapable de s'arrêter de pleurer pendant une longue demi-heure malgré les relais que firent auprès de lui ses camarades. On vit encore un membre de l'équipe ouvrir ses bras en grand pour y accueillir une demi-douzaine d'enfants. On vit enfin le photographe – français – du séjour attirer contre son épaule un jeune garçon taciturne s'étant assis, le regard dans le vague, à côté de lui, et tous deux – l'un ne connaissant que trois mots français, l'autre que trois phrases serbes – rester là longuement côte à côte, prouvant ainsi que l'amitié peut parfois se passer de mots.

Au milieu de ce tourbillon d'émotions, une voix s'éleva, mal assurée, entonnant "Oj Kosovo", chanson serbe traditionnelle chantant la tristesse et l'espérance qui toujours au Kosovo s'emmêlent, bientôt rejointe par quarante autres. On chanta plusieurs chants aux étoiles, après quoi la plupart des enfants avaient presque retrouvée la joie et l'insouciance de leur âge, et l'on profita longuement de cette belle soirée d'été sur les rives de la baie de Kotor. Puis chacun s'en fut dormir, rompu de fatigue et d'émotion, les yeux pleins d'étoiles et de souvenirs inoubliables.

Toute l'équipe de Solidarité Kosovo remercie encore infiniment tous ceux qui ont rendu cette belle aventure possible cette année encore. Ces moments uniques, ces émotions fortes et vraies, ces souvenirs qu'ils garderont toutes leurs vies, ces amitiés naissantes, ce courage renouvelé qu'ils puisent dans ces quelques jours loin de leur quotidien, c'est à vous que ces enfants les doivent. C'est vous qu'ils remercient à travers nous, les joues rosissantes et les yeux brillants, chaque jour du séjour et plus particulièrement en cette dernière soirée.

Merci infiniment !