Aide médicale : SK au chevet de Pasjane et de Gracanica

Aide médicale : SK au chevet de Pasjane et de Gracanica
Jeudi 28/02/2019 :: Communiqué

Le soutien aux antennes médicales est indispensable à la survie du peuple serbe du Kosovo. Grâce à votre aide, Solidarité Kosovo a réunit les 30 000 € nécessaires à l’achat d’une imprimante pour films radiologiques et d’un échographe qui faisaient cruellement défaut aux dispensaires médicaux de Pasjane et de Gracanica. Les appareils médicaux ont été livrés fin février après avoir traversés un parcours semé d’embûches. Ils fonctionnent désormais à plein régime, bon pied bon œil !



Un parc médical serbe à renouveler


Plus que vétuste, le matériel des antennes médicales serbes du Kosovo est complètement archaïque. Entre les années de guerre et l’oppression qui perdure, la pauvreté maintient le domaine de la santé dans un état d’obsolescence et de sous-équipement effrayant. Dans les enclaves chrétiennes du Kosovo, le personnel de santé des dispensaires et des trop rares hôpitaux s’efforcent chaque jour de soigner des dizaines de patients avec des moyens plus que limités. Parler de « désert médical » est un doux euphémisme.

Dans ce système de santé défaillant, les besoins sont nombreux. Au cours de ces trois dernières années, Solidarité Kosovo a multiplié les opérations en faveur de la réhabilitation des structures médicales chrétiennes. Vous vous souvenez certainement de l’achat d’équipements neufs pour les deux principales maternités de la région financé en 2015 ou encore de l’ambulance offerte à l’enclave montagnarde d’Osojane en 2016. En tout, cinq chantiers ont pu être menés à bien grâce au fidèle concours des donateurs de Solidarité Kosovo. Une chaine d’actions médicales et solidaires à laquelle vient de s’ajouter un nouveau maillon.



Urgence aux dispensaires de Pasjane et de Gracanica

Au cours de l’été dernier, les patients de Pasjane et de Gracanica tiraient la sonnette d’alarme. D’une part à Pasjane, l’échographe datant de l’ère communiste ne fonctionnait plus. Il était indispensable de le remplacer au plus vite. À Gracanica d’autre part, le dispensaire manquait cruellement d’une imprimante pour films pour remplacer l’actuelle, hors service et irréparable.

Sachant que dans ces deux villages, les agriculteurs sont nombreux et les accidents liés à leur activité (chutes, risques liés à la manipulation d’outils et d’engins agricoles…) sont hélas également tout aussi fréquents. Il était impératif de disposer d’un matériel de diagnostic fiable et fonctionnel afin de soigner immédiatement leurs fractures, entorses et autres lésions articulaires.



La santé, un axe d’intervention prioritaire

Avec l’autosuffisance alimentaire et l’éducation, Solidarité Kosovo fait de la santé l’un de ses axes privilégiés d’action.
Offrir du matériel médical neuf aux dispensaires des enclaves serbes du Kosovo sauve des vies. Remplacer les appareils désuets est une nécessité d’ordre vital. En 2019, en Europe, nous ne pouvons pas permettre que des gens meurent parce qu’ils n’ont pas accès à un outil médical essentiel.

C’est pourquoi, grâce à votre mobilisation nous avons réussi à réunir 30 000 € pour pourvoir à l’achat d’une imprimante pour films radiologiques d’un montant de 12 000 € à Gracanica ainsi qu’un échographe d’une valeur de 18 000 € à Pasjane. L’appareil servira à la fois au suivi des grossesses, à la place de l’échographe actuel mais également pour les échographies des autres membres.



Mise à rude épreuve, l’engagement de Solidarité a fini par payé

Ce qui en France peut être accompli rapidement et simplement ne peut l’être pour les Serbes au Kosovo. Chaque action solidaire nous rappelle la situation très délicate dans laquelle ils se trouvent. Voyez donc l’attente longue et injustifiée pour approvisionner des structures médicales de deux appareils à usage quotidien. Les obstacles douaniers et les procédures administratives auront duré sept mois. Toutefois, ces embûches n’ont eu raison ni de la détermination de nos équipes ni de l’issue de notre initiative solidaire. Ainsi, malgré toutes les difficultés liées à l’embargo sur les produits serbes assené par Pristina ainsi qu’à l’interdiction de séjour injustement infligée à Arnaud Gouillon en septembre 2018, Directeur de Solidarité Kosovo, les deux appareils médicaux ont pu être remis aux dispensaires médicaux.

Grâce au renouvellement des appareils médicaux défaillants, les dispensaires de Pasjane et de Gracanica ont pu reprendre leur activité médicale et d’urgence. Votre contribution s’est matérialisée à travers une aide particulièrement significative pour les familles des enclaves. Nous vous transmettons toute la reconnaissance et les remerciements des équipes médicales de Pasjane et de Gracanica auxquels se joint Solidarité Kosovo.